02/09/2003

Le départ

Les yeux fixés sur Ialma, je me verse un verre d'ekesh, ce jus de raisins alcoolisé si prisé des clans du nord.
Ses cheveux cascadent sur ses épaules, illuminés par le brasero, changeant selon l'intensité des flammes.
Ses yeux sont fixés sur le sol et ses poings crispés sur ses genoux.
Mon petit esclave révèlerait-il un caractère plus prononcé que sa soumission apparente laisse deviner.
Je me prépare à lui donner un ordre - n'importe lequel, juste pour le plaisir de le voir m'obéir - lorsqu'un serviteur fait irruption dans la tente.

22:25 Écrit par Cendre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.